Commerce équitable depuis 1983 Commerce équitable depuis 1983
Commerce équitable depuis 1983 Commerce équitable depuis 1983
    



Commander par internet

Commerce équitable






La Boutique de Lyon vous propose des produits artisanaux provenant de 13 partenaires répartis dans 8 pays d’Asie du Pérou et de Madagascar

 

   

La situation précaire des producteurs du sud … Des centaines de millions de petits producteurs vivent dans une situation de précarité dramatique : ils sont totalement dépendants d'acheteurs et d'intermédiaires qui imposent leur prix et leurs conditions. Les artisans n’ont pas de débouché et parfois les prix de leurs produits sont inférieurs aux coûts de production ; seuls, ils ne disposent pas de moyens leurs permettant d'élaborer des stratégies de développement à moyen ou long terme ( amélioration des techniques de production, investissement, diversification... ).

Les effets néfastes de la mondialisation … Les conditions d’existence des paysans ne cessent de s’aggraver sous la pression accentuée de la concurrence globalisée : la cause essentielle du sous-développement réside dans les pratiques actuelles du commerce mondial. Mais le développement des pays du Tiers-monde dépend de plus en plus des exportations : elles représentent par exemple 30% du PIB de l’Afrique Sub-saharienne. Or, sur le marché mondial, le prix des matières premières décroît systématiquement, tandis que celui des produits finis ne cesse d’augmenter. Pour l’artisanat, la recherche du prix le plus bas au plan international est au centre des stratégies des grands groupes: on assiste à une course folle au "moins disant social".


Commerce inégal : des chiffres qui font frémir… Le volume du commerce mondial est aujourd’hui 14 fois supérieur à ce qu’il était en 1950. Dans le même temps la planète a perdu environ 30% de ses richesses naturelles.
Actuellement, 1,3 milliards de personnes vivent en dessous du seuil de pauvreté, et les revenus des 20% d’individus les plus riches de la planète sont environ 78 fois supérieur à ceux des 20% les plus pauvres, contre 30 fois supérieur en 1960.


La démarche globale du commerce équitable… Le progrès proposé par le commerce équitable passe par une organisation différente des échanges mondiaux. C’est un outil de développement, car il permet aux travailleurs défavorisés de vendre le produit de leur travail à un prix décent, et vise à renforcer leur organisation pour assumer ensuite eux-mêmes leur développement. C’est aussi un outil de régulation : il a pour objectif de modifier les méthodes du commerce mondial traditionnel grâce à la pression exercée par la demande des consommateurs eux-mêmes.


Principaux engagements… Le commerce équitable se doit d’être :
- solidaire… il doit faire travailler en priorité les producteurs les plus défavorisés dans une approche de développement solidaire.
- juste… le prix doit être défini de manière contractuelle en accord avec le producteur. Il doit garantir au producteur une rémunération juste, et prendre en compte ses besoins et ceux de sa famille en terme de formation, de santé, et de protection sociale.
- direct… la relation entre le producteur et le consommateur final doit être la plus directe possible pour maximiser la marge du producteur.
- transparent… la filière équitable doit fournir une information totale sur le producteur et le produit (origine et parcours), ce qui implique un contrôle à chaque étape du processus.
- digne… garantir un salaire et des conditions de travail décentes dans toutes les étapes, veiller en particulier à l’hygiène, la sécurité, et les horaires de travail.

Les critères économiques du commerce équitable : meilleurs prix, nouveaux marchés… Les principales actions économiques du commerce équitable sont les suivantes :
- réduire le nombre d’intermédiaires entre producteurs-vendeurs et acheteurs finaux (augmenter la marge du producteur sans augmenter le prix du produit).
- déterminer un prix d’achat juste permettant au producteur de vivre dignement.
Versement d'un acompte pour financer l'achat des matières premières et vivre décemment entre la commande et le règlement final.
- signer des contrats de partenariat durable et pousser ces producteurs à l'autonomie.

Les critères sociaux : respect des droits de l’homme… Le commerce équitable veille au respect des droits de l’homme et au développement d’un droit social évolutif. Les actions en ce sens sont diverses :
- refus de l’exploitation par le travail, avec une vigilance accrue envers les enfants.
- respect des droits sociaux (salaire minimum, congés, droits syndicaux, normes de sécurité, accès aux soins…).
- les bénéfices, s’il y en a, sont utilisés d’une part pour le soutien de projets concernant la formation des artisans, l’éducation des enfants et l’amélioration des conditions de vie, et d’autre part pour créer des équipements collectifs.


Des critères environnementaux… Les règles du commerce équitable intègrent le respect des écosystèmes, la conservation, et l’utilisation raisonnable des ressources naturelles, à travers l’abandon progressif de l’utilisation d’engrais chimiques, le développement de la polyculture, la reforestation ou encore la préservation des ressources en eau.


La Charte du commerce équitable




Artisanat SEL Lyon
Place Guichard
76, rue Mazenod
69003 Lyon
Métro GUICHARD